Les règles et le sport

Par Justine Bailleul, naturopathe

Peut-on faire du sport pendant ses règles ?

Oui bien sûr ! Je dirai tout d’abord, qu’il est important de s’écouter durant cette période et de faire du sport si ça nous fait plaisir et si l’on se sent en forme.
De nombreuses études ont démontré que faire du sport pendant les règles permet d'atténuer les douleurs telles que les contractions utérines et participe à réduire le stress et à pallier au manque d'énergie.

Quels sont les bienfaits du sport sur le SPM et pendant les règles ?

Faire du sport permet à votre corps de sécréter de la bêta-endorphine, une hormone qui stimule votre bien-être et diminue le sentiment de douleur. Ce qui est particulièrement intéressant en période de SPM et de règles.

Cependant, il est important de faire du sport de façon douce. Pourquoi ? Parce que durant les menstruations, le corps est suffisamment sollicité.

Tout d'abord, les hormones progestérones et œstrogènes sont au plus bas pendant les règles ce qui peut vous rendre plus fatiguée et beaucoup moins énergique.

On ressent souvent aussi de la tristesse, on peut avoir mal au ventre, à la tête. Le sport de façon modérée en période menstruelle aide à se détendre, à libérer les énergies négatives, à faire le vide autour de soi, à prendre un temps pour soi…

Ensuite, les prostaglandines qui sont des substances anti-inflammatoires limitent le flux sanguin vers l’utérus. Ce sont ces hormones qui peuvent être responsables des crampes musculaires ressenties pendant les règles. Donc pratiquer une activité sportive pendant vos règles peut augmenter la circulation sanguine vers votre utérus ce qui soulagera vos douleurs.

Quant au syndrome prémenstruel, le sport peut permettre de les réduire. Souvent, on peut observer que les douleurs liées au SPM sont dues à un excès d’œstrogène et/ou un manque de progestérone, mais également dû à un surpoids.
Ainsi faire du sport peut aider à réguler ses hormones et donc à soulager son SPM.

Y a-t-il des sports à privilégier en particulier ?

Pendant les premiers jours des règles, je recommande de faire une activité physique douce comme le yoga, le Pilates, la danse, le stretching, la nage ou la marche. Il n’y a pas vraiment de contre-indications concernant les sports à pratiquer.

Ceci dit, le but n’est pas d’augmenter votre stress, de provoquer des douleurs supplémentaires ou d’interférer avec le processus normal de votre cycle.

Durant cette période, il est important de pratiquer votre activité sportive de façon positive et non-violente pour votre corps. Le principal, c’est d’écouter votre corps, et vos sensations car ils sauront tirer la sonnette d’alarme si vous allez trop loin.

Si vous pratiquez du sport à haute intensité durant les règles et que ceci vous rend plus fatiguée, cela sera non productif sur vos entraînements.

Il est important aussi de faire attention à votre pratique sportive durant les règles si vous êtes sujet à l’anémie. Lors de pratique intensive du sport, on utilise beaucoup de fer et les menstruations également, ce qui pourrait aggraver votre état de santé.

Comment bien se préparer à faire du sport quand on a ses règles ?

Que vous portiez une cup, une culotte menstruelle, un tampon ou une serviette hygiénique, il est important de prendre quelques précautions.

En effet, en faisant du sport, les mouvements du corps peuvent rendre le flux menstruel plus abondant et donc la protection menstruelle peut se remplir plus rapidement. Pensez donc à changer votre protection juste avant la séance pour être tranquille durant votre séance de sport.

Si je peux aussi apporter un conseil de mon point de vue de sportive, privilégiez une tenue de couleur foncée (noire) et qui ne vous serre pas au niveau du ventre afin d’être plus à l’aise.

Durant toute la durée de vos règles, pensez à bien manger et à vous hydrater. Si vous constatez une réduction du flux menstruel, il se peut qu’il y ait un déséquilibre entre vos apports nutritionnels et vos dépenses caloriques.

Je recommande aussi la semaine avant les règles lors de SPM douloureux et pendant les règles d’opter pour une alimentation anti-inflammatoire, de réduire les apports en théine et caféine pour estomper les douleurs liées au SPM.

--

Pour atténuer les douleurs menstruelles, nous avons conçu Le Féminin, sous forme de gouttes adaptogènes. Grâce à la combinaison de 3 plantes : le Shatavari, l’Actée à grappe et leTrèfle Rouge, vous retrouvez votre équilibre hormonal.


--

Retrouvez Justine Bailleul, naturopathe et créatrice culinaire sur son site justinebailleul.com et son compte instagram naturocuisto.