Quel lien entre stress et immunité ?

Par Lise Lochereau, naturopathe

 

Le stress… ah grand sujet de société ! On l’entend partout, à la TV, dans les podcasts, sur les réseaux sociaux, dans les magazines.

Et il viendrait même nuire à notre immunité ? Voyons ça de plus prêt !

Qu’est-ce que l’immunité ?

L'immunité est la capacité d'un organisme à se défendre contre des substances étrangères et des agents infectieux, que l’on appelle aussi les agents pathogènes : virus, bactéries, microbes.

Cette immunité est composée notamment de nos globules blancs, qui jouent le rôle de petits soldats. C’est notre armée, prête à combattre les virus et autres agents nuisibles à notre vitalité.

Christian Brun, naturopathe, définit ce mécanisme de défense comme la reconnaissance du "soi" et du "non-soi" : "Chaque fois qu’il y a un élément étranger qui entre dans notre corps ou qui n’est pas conforme à notre physiologie, il y a tout un système qui va automatiquement se mettre en place pour le combattre, que ce soit une écharde, une poussière, un virus, une bactérie, une cellule anormale…".

Tous les individus sont en contact permanent avec des agents pathogènes. Pour nous protéger, il existe des barrières naturelles comme la peau, les larmes ou les muqueuses. 

Lorsque ces agents pathogènes arrivent à entrer dans l’organisme, notre système immunitaire entre en jeu. C’est alors que nos petits soldats interviennent !

Si nous avons une bonne vitalité et que nous sommes en forme, ils auront eux-aussi la pêche pour se défendre correctement. En revanche, si nous sommes fatigués, ils risquent d’être affaiblis, de perde la bataille et ainsi, de laisser entrer l’ennemi… C’est comme cela que l’on devient malade.

 Et le stress dans tout ça ? 

La plupart de nos rythmes de vie nous exposent à une grande variété d’agents stressants quotidiennement : ne pas louper son train, être à l’heure à un rdv professionnel, les bouchons, le bruit des klaxons constants, les infos à la TV, la peur de l’avenir, la situation sanitaire, etc.

Nous pourrions penser qu’il existe différents types de stress, plus ou moins importants, mais en réalité, l’organisme interprète et réagit à tous les stress de la même façon : la libération de cortisol.

Zoom sur le cortisol

L’une des hormones du stress, sécrétée par les glandes surrénales, s’appelle le cortisol.

À court terme, la libération de cortisol est très utile et participe au processus de protection de notre corps. Le cortisol répond au système de défense que l’on appelle « combat / fuite ».

Combinée avec l'adrénaline, ces deux hormones jouent un rôle important et nous préparent à être plus performant(e) lors de situations stressantes : augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle, augmentation du sucre dans le sang pour donner de l’énergie, hyper vigilance, etc.

Pour résumer, le cortisol est une hormone qui nous booste et qui peut nous sauver la vie dans le cas où celle-ci est vraiment en danger.

Le souci, comme je le disais plus haut, c’est que le corps ne fait pas la différence entre une situation stressante vitale (être devant un lion en pleine savane) et une situation moindre (être à l’heure à un entretien d’embauche).  Le mécanisme qui se déclenche est le même.

L’hypercortisolémie : l’impact sur notre immunité

Comme nous venons de l’expliquer, le cortisol n’est pas mauvais pour la santé à partir du moment où il est sécrété de manière ponctuelle.

Cependant, lorsqu’il y a hypercortisolémie (taux de cortisol élevé), cela va agir de façon néfaste sur notre vitalité. Ce mécanisme de défense monopolise l’énergie du corps sur certains organes et fonctions cognitives, au détriment d’autres fonctions : digestive ou immunitaire. Sur le long terme, cela affaiblira nos cellules immunitaires et nous pourrons devenir plus vulnérables à certaines maladies.

De plus, un taux élevé de cortisol réduit la production de globules blancs, nos petits soldats. Le cortisol est dit « immunosuppresseur » c’est-à-dire qu’il limite l'action du système immunitaire.

C’est ce qui explique pourquoi on tombe souvent malade après une (longue) période stressante.

Les conséquences ?

De nombreuses pathologies plus ou moins « graves » peuvent apparaitre sur le long terme :

  • Fatigue intense / épuisement
  • Diabète (taux de sucre élevé dans le sang par action du cortisol)
  • Brouillard émotionnel
  • Rhume / bronchite à répétition
  • Troubles digestifs
  • Troubles ORL
  • Et j’en passe…

Comment faire ? 

Il n’existe pas de solution ni de médicament miracle ! Tout va se jouer sur notre rapport à la vie, et la gestion de nos réactions face au stress. La nature peut aussi nous donne un petit coup de pouce. 

  • Pour soulager le stress*
    • Relaxation et méditation sont les deux techniques les plus efficaces dans la gestion du stress
    • Travailler sur ses pensées
    • Reprendre un rythme de sommeil pour qu’il soit de qualité 
    • Faire du sport : création d’endorphine, fait baisser le niveau de stress et augmente un sentiment de bien-être - cercle vertueux 
    • Diminuer les stimulants (café, alcool)
    • Conserver un lien social
    • Rhodiola
    • Ashwagandha
  • Pour booster son immunité*
    • Ginseng
    • Propolis
    • Ravintsara
    • Eucalyptus radié
    • Thym
    • Astragale
    • Vitamines C et D
    • Cure de magnésium

*Attention, ces conseils sont purement indicatif. Il est grandement recommandé de prendre rdv avec un spécialiste de santé afin d’être guidé au mieux selon vos besoins.

--

Retrouvez Lise sur son compte Instagram Holisme&Vous

Powder up your day!