Parfait pour : Prévenir ou traiter toutes les affections hépatiques

Nom botanique : Silybum marianum

Famille botanique : Astéracées

Partie de la plante utilisée : Fruit

Substances actives : Flavonoïdes (silymarine), stérols et huiles

Origine : Europe méridionale, ouest de l'Asie, Afrique du Nord, Australie

Bienfaits : Également appelé artichaut sauvage, chardon argenté, ou chardon de Notre-Dame, le Chardon-Marie est principalement réputé pour traiter les maladies liées au foie. Cette plante traite l'insuffisance hépatique mais aussi les calculs biliaires et les règles abondantes en aidant à la reconstruction des cellules endommagées. Le Chardon-Marie permet également de traiter l'acné, qui est souvent signe d'un foie engorgé.

Histoire : Le Chardon-Marie doit son nom latin, sylibum marianum, à la Vierge Marie (marianum) qui aurait allaité pour la première fois Jésus sous un bosquet de chardon (silybum). Quelques gouttes de son lait seraient alors tombées sur les feuilles, à l’origine de ses nervures blanches caractéristiques.
Les Grecs utilisaient cette plante dès l'Antiquité pour traiter les troubles hépatiques et biliaires. Au Moyen-Âge, le Chardon-Marie permettait de chasser la mélancolie, aussi appelée « bile noire », qui était associée à diverses maladies d’origine hépatique.

À retrouver dans : La Détox

Retourner à la liste complète des adaptogènes Hygée